Investissement Locatif

Investissement locatif Pinel : choisir la bonne zone et le bon emplacement

La rentabilité d’un investissement locatif éligible au dispositif Pinel est fortement tributaire de l’emplacement du logement. 

1 - Réduire ses impôts avec la loi Pinel

La loi Pinel permet aux investisseurs de réduire leurs impôts à condition que ceux-ci s'engagent à louer un logement neuf à usage d'habitation principale pendant une durée minimum.

Pour rappel, les barèmes :
- 21% de réduction d'impôts sur le prix de revient du logement si l'appartement est loué sur 12 ans
- 18% de réduction d'impôts sur le prix de revient du logement si l'appartement est loué sur 9 ans
- 12% de réduction d'impôts sur le prix de revient du logement si l'appartement est loué sur 6 ans

Ainsi, le dispositif Pinel permet aux contribuables de réaliser jusqu’à 63 000€ d’économie d’impôts sur leur futur investissement locatif. Cet avantage fiscal séduit chaque année de nombreux Français. Si vous cherchez vous aussi à augmenter vos revenus en baissant votre fourchette imposable, ne négligez pas cette opportunité, mais soyez vigilant sur l’emplacement du bien acquis.
 

Quel est votre projet ?

Nous vous aidons à trouver le projet d'investissement immobilier adapté à vos besoins.

Je me lance

2 - L’investissement locatif Pinel réservé aux zones concernées

Réformé fin 2017, le dispositif de défiscalisation Pinel concerne uniquement les zones tendues

Pour bénéficier de cet avantage, il est nécessaire que le bien soit situé dans une commune où l’offre de logement est inférieure à la demande.

On les regroupe sous les appellations :
Zone A bis : Paris et 76 communes avoisinantes
Zone A : le reste de l’agglomération parisienne, la Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille, l'agglomération genevoise où les loyers et les prix des logements sont très élevés
Zone B1 : les autres communes de plus de 250.000 habitants

Aussi, si vous souhaitez bénéficier de la réduction de votre impôt sur le revenu, il est obligatoire d’acheter un bien dans une commune incluse dans une de ces 3 zones.

3 - Privilégiez la proximité des grands bassins d’emplois

Il convient aussi de s’inquiéter de l’attractivité économique de la commune et de ses environs. Vous pouvez par exemple vous référer aux statistiques de l’INSEE. Cet institut rassemble les données relatives au nombre d’entreprises, à l’évolution de la population, à la croissance démographique, l’âge moyen, les revenus des ménages, le taux de chômage, etc. De même, il convient de se renseigner sur les types de logements les plus demandés ainsi que le taux de vacance moyen.

En fonction, vous pourrez estimer, selon le quartier, le loyer que vous pouvez espérer de cette location.

Notez que :
- les studios, T1 et T2 conviennent aux étudiants et jeunes actifs
- T2 et T3 sont cherchés par les couples et célibataires actifs
- T4 et T5 sont demandés par les familles
 

4 - Choisissez un quartier attractif

Comme tout investissement locatif, il convient de réfléchir aux infrastructures disponibles à proximité du logement.
- Le bien est-il situé près d’une école, d’un hôpital ?
- Quels sont les transports en commun et les axes routiers à proximité ?
- Est-il éloigné du centre ville ?
- Des zones commerciales ?
- Dispose t-il d’un garage privé et si non, quel est l’état du parking sur la voie publique ?

Le potentiel universitaire est aussi un élément essentiel de votre investissement. Dans une ville universitaire, la demande en logements est toujours importante.

N’oubliez pas aussi de regarder la proximité des espaces verts, des installations sportives et culturelles. Vérifiez l’état actuel de la situation et demandez-vous aussi quelles sont les perspectives pour l’avenir. Quelles sont les prévisions de développement urbanistique ? Toutes ces informations sont aujourd’hui facilement accessibles sur internet ou en mairie.

Tous ces facteurs influencent directement la qualité de vie, l’attractivité du logement et par conséquent, sa rentabilité. N’oubliez pas non plus qu’au terme de la location – 6 ans, 9 ans ou 12 ans – vous pourrez choisir de revendre ou d’habiter vous même dans le bien.

Dans ce sens, il est recommandé d’acheter une habitation qui vous plaît, dans laquelle vous pouvez vous projeter.

Questions fréquentes sur le choix des zones d'investissement locatif pinel

✅ Comment acheter un bien éligible à la loi Pinel ?

🏠 Pour profiter des avantages de la loi Pinel, il vous faudra acheter un logement éligible dans une zone éligible, puis mettre le logement en location, avec des locataires respectant certaines conditions de revenus.

Comment optimiser un investissement en loi Pinel ?

🏠 Pour bien investir avec le dispositif Pinel, il faut prendre des éléments clés en compte : le prix du bien, le montant du loyer, la zone, la durée d'engagement et la réduction d'impôts attendue.

✅ Comment bien choisir sa zone Pinel avant d'investir ?

🏠 Il existe 3 zones éligibles à la loi Pinel : A, A Bis et B1. Les zones A et A Bis sont les plus tendues avec des prix plus élevés à l'achat mais un plafond de loyer plus élevé, à l'inverse de la zone B1. 

Depuis le 1er janvier 2020, en Bretagne, dans le cadre d’une expérimentation, la réduction Pinel concerne uniquement les logements situés dans les zones spécifiques définies par le préfet de la région.
 

✅ comment choisir l'emplacement du logement Pinel ?

🏠 L'emplacement pour un investissement Pinel se révèle très important, en plus de la zone. Privilégiez une ville attractive où il fait bon vivre pour maximiser votre rendement et pérenniser votre investissement.